action éducative et sociale

Donner le meilleur d'elle-même,
dans l'actualité de la lutte
contre l'exclusion,
en projet continu.

Histoire de la Fondation

À partir de 1875 et aujourd'hui encore, se prolonge, à Nice, l'œuvre fondée en Italie en 1848 par Don Bosco, prêtre et éducateur, en faveur de «la jeunesse pauvre et abandonnée», avec un accent particulier sur la formation professionnelle.

Appelée «Patronage Saint-Pierre» pendant 90 ans, l'œuvre est devenue «Fondation Don Bosco». Depuis 1965, le nom de l' «Association du Patronage Saint-Pierre», reconnue d'utilité publique peu auparavant, a été gardé pour de nouvelles créations - d'orientation non confessionnelle - désignées aujourd'hui couramment sous l'acronyme «ACTES».

L'Association - devenue «Fondation» - a conservé de son origine une part de patrimoine et des appuis certains, mais surtout une orientation prioritaire vers les enfants, les jeunes, les adultes et les familles en très grande difficulté, le respect de leur dignité, un attachement à l'optimisme créatif, à la relation cordiale avec les personnes aidées, la reconnaissance de leur propre valeur, l'appel à leur responsabilité.

Des administrateurs bénévoles, et des salariés de plus en plus nombreux, sont venus enrichir cette histoire.

 

 

Orientée par ses valeurs...

Entre bénévoles et salariés, ainsi qu'avec des acteurs sociaux de diverses convictions, un accord existe sur de fortes valeurs. Leur centre, dans la ligne des « droits de l'homme et du citoyen », est « l'égale dignité de tous les êtres humains » (Loi du 29 juillet 1998).
 

Conscient de lui-même et du monde, capable de dire ses perceptions, ses souvenirs et ses émotions, découvrir d'innombrables rapprochements, nommer et créer « le vrai, le beau, le bien », chacun est digne d'attention et de respect
.

Vivant la condition humaine avec ses obscurités, ses fatigues et ses drames, il est digne d'une bienveillance fondamentale, d'une écoute attentive, d'une aide compétente pour la connaissance de lui-même au sein de son environnement et la clairvoyance de ses choix.
 

Un accompagnement stimulant, lucide et persévérant, est dû tout particulièrement aux plus démunis. La Fondation travaille à la reconnaissance efficace des droits de chacun. Vivre, depuis la satisfaction des besoins les plus élémentaires jusqu'au plus riche développement possible et aux plus profonds bonheurs. Connaître la liberté de choisir son mode d'existence, de relations, d'expression. Trouver sa place dans les réseaux relationnels, producteurs d'identité, de reconnaissance mutuelle, d'échanges matériels, intellectuels, affectifs, et porteurs de solidarité.